Glossaire

Anticyclone= l’anticyclone et une zone de haute pression et qui et signe d’un temps stable soit de courte durée ou d’une période plus longue, en revanche les anticyclones d’hiver on pour effet de plaquer l’humidité au sol et en conséquence de provoquer des brouillards.

Absorption= l’absorption et un processus par lequel l’énergie radiative incidente est retenue par la substance ; ce terme désigne en général la perte de l’énergie radiative, qui et relative à la traversé de l’atmosphère terrestre et aussi en pénétrant dans des masse d’eau de la croûte terrestre.

Advection= c’est le transport d’une caractéristique d’un fluide par des mouvements de vent ascendant et descendant (nuage en cours de formation par exemple).

Air sec= l’air environnent et de manière général très faible en humidité et donc n’autorise pas l’advection ou la convection.

Alizés= dans le monde il y à des courant de vent et l’alizés en fait parti, c’est en conséquence un vent régulier qui souffle sur de vaste étendue entre anticyclone subtropicaux et la zone équatorial que nous rencontrons essentiellement dans les plus basse couche de l’atmosphère. L’orientation des alizés et de secteur Nord-est dans l’hémisphère nord et de sud-est dans l’hémisphère sud.

Amas convectif= c’est un système convectif moyenne échelle qui en général ne présente pas de d’organisation linéaire (en ligne).

Anomalie valable pour la tropopause aussi= l’anomalie résulte de la déviation de la valeur d’un ou plusieurs élément dans une région et pour une durée déterminée, par rapport à la valeur normal (usuel ou moyenne) de ces éléments pour la ou les régions.

Ascendance= c’est un courant aérien, possédant la caractéristique de composante vertical dirigée du bas vers le haut (sol/nuage par exemple).

Averse= les précipitations on plusieurs type (averse, averse de grêle, averse de neige et averse orageuse) dans tout les cas c’est une zone de précipitation le plus souvent intense, toutefois elles sont de courte durée, rarement plus de 30 minute sauf averse dite stationnaire. Ces précipitations sont en général produites par des nuages convectifs.

Barocline= l’effet de barocline résulte d’une situation météorologique dans laquelle la ou les températures varie le long de la surface isobarique.

Brise de mer= type de vent soufflant de la mer vers les terres pendent la journée.

Brise de terre= c’est l’inverse de la brise de mer, le vent souffle de la terre ver la mer pendent la nuit.

Bruine= petite précipitation de 0,1 à 0,5mm de diamètre.

Centre d’action= on entend souvent parlez de ce mot sur les réseaux sociaux, c’est le positionnement de dépression et ou d’anticyclone de grande étendue, presque stationnaire, ces centre d’actions guide le mouvement des perturbations atmosphérique sur de grande région.

Chaleur latente= c’est la chaleur absorbée en cours de journée qui résulte d’une substance de variation par rapport aux températures, durant le passage de cette substance d’un état liquide à l’état gazeux, ou de l’état solide à l’état liquide, ou bien cette chaleur libérée par la substance, la variation de la température et très faible durant le passage inverse, c’est-à-dire de l’état gazeux à l’état liquide ou de l’état liquide à l’état solide.

Circulation zonale= composante, le long des parallèle donc vers l’est ou ver l’ouest d’une circulation atmosphérique par l’extension c’est-à-dire une circulation s’opérant le long des parallèles.

Cisaillement= on parle de forte turbulence des vents en altitude en un lieu donnée, c’est une variation spatial du vecteur qui représente une grandeur physique ou d’une composante, ils s’emploient en particulier à propos des vents.

Convection= ce mot vous l’entendez très souvent lors de dégradation orageuse, c’est le mouvement interne et verticaux, qui ce produit dans des masse d’air et donc l’origine est d’ordre mécanique (évolution sur une ou des surface rugueuse ou en pente) il y à aussi le scénario thermique (réchauffement du sol ou refroidissement de l’air sus-jacent. A noter que la convection débouche sur la formation de cumulus puis si cette convection et dite profonde et ou libre sur des nuages d’orage.

Cumuliforme= se dit des nuages ayant des dimensions vertical importantes (cumulus en particulier).

Cyclogenèse= c’est le creusement ou la formation d’une dépression assez importante.

Dépression= c’est le mot inverse de anticyclone, dans les dépressions les basse pressions par rapport au voisinage à un même niveau horizontal (s’oppose à un anticyclone) sur les cartes synoptiques, une dépression et matérialisé par un D et un resserrement des isobare de pression plus faible de celle qui existe à l’extérieur. Il donne lieu également à une configuration similaire pour les isohypses et le géopotentiel.

Dorsale= une dorsale anticyclonique et le résultat d’une crête d’un champ de pression ; il est en conséquence employé pour désigner un système mobile se déplaçant entre deux dépressions ou thalwegs.

Dynamique= étude des mouvements et des forces qui en sont à l’origine.

Effet de foehn= le foehn et un vent régional qui passe au dessus d’un ou de plusieurs reliefs, il est du à une masse d’air humide et qui s’assèche sous le vent de ce dernier. Sous le vent du relief souffle un vent chaud secteur sud en général et donc aussi un vent plus sec, à une altitude égal.

El niño= en 2015 ce phénomène à battue des records sur le monde entier. C’est donc un courant océanique chaud qui se situ au sud de l’équateur, le long des côtes du Pérou, il et ainsi nommé parce que il se forme généralement immédiatement après la fête de noël ; par extension, sous cette expression on désigne le développement catastrophique d’une anomalie chaude de la température de surface de l’océan pacifique équatorial.

Force de Coriolis= c’est une force d’inertie composé due à la rotation de la terre sur elle-même et qui agit sur les particules d’air en mouvement relatif, par rapport à un repère de la terre.

Front de rafale= c’est une limite frontale qui ce traduit par des écarts passagers et brefs mais en même temps importante, de la vitesse du vent par rapport à sa valeur moyenne au cours d’un intervalle bien spécifique, en général un front de rafale résulte des dégradations orageuse.

Géopotentiel= potentiel auquel le champ de gravité terrestre est associé. Dans la pratique le fameux géopotentiel se ramène à l’altitude, pondéré par la décroissance de l’attraction terrestre lorsque celui s’élève.

Grain= coup de vent violent qui dure plusieurs minutes, qui commence et se termine soudainement. On parle aussi alors dans ce cas la de la formation d’une ligne de grain (averse violente accompagner du vent).

Houle= système de vagues qui et engendré par l’oscillation longues issus de tempête lointaines et/ou passées.

Instabilité= propriété qui résulte des mouvements permanent d’un système tel que toute perturbations introduite dans cet état s’amplifie (on parle alors de la formation d’averse orageuse ou d’un système orageux bien organiser quand on utilise ce mot instabilité).

Inversion= en météorologie, on parle de changement dus sens de variation qui résulte de l’altitude de la valeur d’un élément atmosphérique, se terme s’emploie en général pour désigner pour la température, celle si s’accroit lorsque on monte en altitude (présence d’anticyclone d’hiver en particulier).

Isotherme= ligne ou lieu des points de même température, sur une surface donnée (utilisé pour déterminer l’altitude de la Limite entre pluie et neige). On parle donc de l’isotherme 0°C.

Jet ou jet Stream= c’est un courant d’altitude turbulent qui est aplati, quasi-horizontal, voisin de la tropopause il est axé sur une zone de vitesse maximal et caractérisée en outre par de forts gradients transversaux de vitesse.

Macrorafale= c’est une puissante rafale descendante d’étendue de plus de 4 kilomètres et de durée de vie comprise entre 5 et 30 minute. Une Macrorafale peut faire au temps de dégâts qu’une tornade d’intensité F1 environs.

Marais barométrique= zone ou le gradient horizontal et faible (on parle aussi d’un flux moue sans aucune direction).

Mésocyclone= circulation cyclonique durant la durée de vie d’un orage (supercellule en général). Un Mésocyclone et l’annonce possible de la formation d’une tornade ou de tuba.

Macrorafale= c’est une rafale descendante donc l’étendue et inférieur à 4 kilomètres et donc la durée de vie et inférieur à 10 minute (ce produise sous les orages).

Ouragan= terme dérivé d’un mot caraïbe appliqué primitivement aux cyclones tropicaux de la mer des Antilles ; pour classé un ouragan celui si doit atteindre une vitesse de 64 nœuds soit un degré 12 sur l’échelle de beaufort.

Point de rosée= température à laquelle il faut refroidir un volume d’air sans en changer sa pression, ni sont contenue en vapeur d’eau, pour que la vapeur d’eau qu’il renferme puisse commencer à se condenser.

Stratiforme= se sont des nuages étalés en couche ou en nappe horizontal de grande étendue (ce type de nuage n’est pas apprécier des chasseurs d’orage car il n’autorise aucune convection orageuse).

Thalwegs= ce terme désigne un champ de pression. Dans un creux barométrique, c’est une ligne imaginaire le long de laquelle la courbure cyclonique des isobares ou des isohypses sont maximal (le thalweg et utilisé pour la prévision de forte dégradation orageuse résultant du positionnement d’une goutte froide appeler dépression).

Traceur= élément qui appartient à un éclair, c’est donc l’élément linéaire du développement d’une décharge électrique à l’intérieur du nuage ou entre le sol et un précurseur descendant (traceur de connexion). Le traceur désigne aussi le chemin emprunté par la décharge électrique de l’éclair pour venir frapper le sol ou du sol au nuage.

Virga= ce terme désigne une trainées de précipitations verticales ou oblique, attenantes à la surface inférieur d’un nuage et n’atteignent pas la surface du globe. (Les virgas sont souvent confondue par les radars en donnant une zone de précipitation.)

Vortex= c’est un tourbillon intense d’échelle synoptique pouvant affecter l’écoulement de l’air atmosphérique et donc l’identification est facilitée grâce aux vues fournies par les images satellitaires.